Start Chat xxx grees

Chat xxx grees

Henri de Pledran et les siens repoussrent leurs ennemis et demeurrent matres de la place, du moins de ce qui tait chapp aux flammes. - Pierre le Normand Sr et possesseur du Collodic.p. - Pareille dclaration des maisons manoirs et metayries nobles et le nom des hommes nobles d'icelles du 1 janvier 1513. - La maison du Boisboissel appt Rolland du Rouure Sr du Rouure et du Bois boissel noble personne et maison.

- Nous voyons cit, ds 4423, ce nostre bien am et fal secrtaire ce Raoullet le Nepvou (Mandements de Jean V de 1423. Datum apud Nymocium sub sigillo mei Gaufridi supradicti anno Domini millesimo ducentesimo quadragesimo nono mense Aprilis. Il porte un fasc de 6 pices ou bien deux fasces et un lion brochant. Raoul de la Flche eut recours aux armes que lui fournissait son ministre ; il lana des excommunications contre Pledran et ses adhrents.

Uniuersis presentes litteras inspectais notum sit quod nos Gaufridus de Kersaliou Herueus Siokan Maceus Vicecomitis et Rollandus Nepotis armigeri ad communem custum transfretationis associati de prudencia Heruei marinarii Nannetensis plene confidentes dicto Herueo plenam et omnimodam protestatem damus tractandi ordinandi et conueniendi pro nobis et nostro nomine cum quibuscumque nauium dominis seu parcionariis super precio passagii nostri ad Damyetam promittentes nos ratum habituros et completuros quicquid per dictum procuratorem nostrum circa hoc actum fuerit et conuentum. usurpa leur juridiction ; jouit de leurs revenus; prit et fit prisonniers les chanoines ; " pilla leurs biens ; dtruisit et dmolit leurs maisons et leur fist beaucoup d'autres mau vais traitements.

Le Nepvou (Neuou ou Nepotis) parat, dans l'vch de Saint-Brieuc, au XIIe sicle, et nous voyons, peu aprs, que ce surnom est celui des seigneurs de Crapado bonne et illustre maison d'antienne chevalerie , crit le Pre du Paz, qui ajoute', un peu plus loin, que la terre de Crapado est sortie en parage du Comt de Quintin. La famille le Vicomte, laquelle appartenait un des associs de Rollandus Nepotis, possdait, d'ailleurs, dans la paroisse d'Yfflniac, la seigneurie de la Villevolette, qui touchait certaines terres des le Nepvou, et la famille de Kersaliou est, elle-mme, originaire des environs de Saint-Brieuc. (Mme source.) Il y a une fort bonne et riche maison de gentils hommes, crit le P. Elle est, dans tous les cas, fort vraisemblablement, l'origine de leurs armoiries. - La montre d'Olivier de Clisson, du 1er aot 4380, reproduite par cet auteur, nous indique, une dernire fois, parmi les chevaliers bacheliers : Me Gieff le Nepveu . de Pllo), allie aux Dolo, le Gluydic, le Page, le Gascoing, de Rosmar et de Quelen. Sylvestre le Nepvou, seigneur de Crapado est cit, la fois, dans les quartiers de noblesse de Jacquette de la Hermot et dans ceux d'Isabeau Moysan, (V. Il est donc contemporain de Geoffroy, mais, vraisemblablement, un frre cadet, ayant laiss peu de traces de son existence. - Helye du Rouvre sieur du Boisbossel, chevalier, capitaine de Saint-Brieuc-des-Vaulx, Jehan Percevaux, Robin le Breton, Olivier de Lentivy, Rolland Dolo, Olivier Sevestre, Jehan Chevy, Geffroy de Mordelles, Pierre le Clerc, Raoul Fortin, Girault du Verger, Jehan Baret, Jehan le Cou, Jehan Bodigan, Alain le Nepvou, Guillaume Helyes, Guillaume Bloyn, Guillaume de Hillion, Olivier de Coytuhan, escuyers, rattifient Saint-Brieuc le pnultime jour Il convient de remarquer qu'Alain du Rouvre, sieur du Boisbouxel, tait le compagnon d'armes de Messire Geoffroy le Nepvou. Morice) qui montre un fasc surmont d'un chef endench et charg d'une bande au lieu de la fleur de lys de cette ancienne et illustre maison.(Arch. Pices just., N 9), et, sans doute, la maison du Barillot, dans le vieux Saint-Brieuc (V. et par ses dites lettres veut que Monseigneur de Richemont en ait sous mon dit seigneur le Duc la charge et le gouvernemenl 1000 l. Les capitaines de cette compagnie sont : Messire Jehan de Montmorency seigneur de Beauffault, un autre chevalier bachelier et v escuiers.... La prsence, ses cts, de Gieffroy de la Ermout et de Loys Dolo, et le grand nombre d'cuyers qui l'accompagnent, ne permettent pas de douter qu'il s'agisse ici du seigneur de Crapado ou, plutt, de son fils et hritier prsomptif, car Alain, secrtaire du Duc, vit toujours. lieu d'Yffiniac laquelle fut aul trefaiz Olive Symon et que dempuix a posd Jehan Cheret de Sainct-Brieuc et y est souuentes faiz de uaide uin (?

C'est l'un des caractres d'authenticit que l'on a fait valoir pour les chartes de la collection Courtois. du Paz, appels sieurs de Kercado qui portent en surnom le Snchal et disent estre sortis puisns des snchaux fes ou fods hrditaires de la vicomte de Rohan. Ils sont, cause du dit office, seigneurs chatelains ayant cour et juridiction haute, hasse et moyenne, justice patibulaire leve quatre posts et autress beaux et honorables droits comme d'estre cuyers de la dame de Rohan lors de sa premire entre au dit duch de Rohan et leur appartiennent les robes et habillements de la dite dame jusques sa chemise qu'elle porte le jour de son entre et mme les haquenes, etc... Les le Nepvou adoptrent l'cu d'Avaugour au mme titre, sans doute, que la famille du Quelenec qui exera, galement, la charge de sergent fod de Quintin et diffrencia cet cusson en chargeant l'argent d'hermines et le chef de gueules de trois fleurs de lys d'or. Notons que, parmi les cuyers, nous y voyons figurer aussi Olivier de Crenan . Une troisime famille Henry, qui portait de sable un aigle ploy d'argent, fait remonter sa gnalogie jusqu' Perrot Henry qui ratifia le trait de Gurande Monfort en 1381 et qui pousa, en 1405, Alix Gicquel (Bibl. Il hrite de la terre de Crapado trs tard, aprs la mort de son frre aine. 1079.) Alain, premier du nom, qui pousa Jeanne le Nepvou, tait fils de Moysan, chevalier, sr de la Ville-Moysan et du Vieux Plessis, et fut pre de :1381. Nous ne pouvons donc pas douter de la filiation d'Alain le Nepvou, bien que le sceau dont il se servit, et dont nous donnons, ci-contre, une reproduction, ne rappelle en rien les armoiries de sa famille. IVe partie), que la seigneurie de ce nom avoisinait au Sud. Messire Sevesire Neveu chevalier bachelier et XIX escuiers : Gieffroy de la Ermout escuier et XVII aultres ; Loys Dolo escuier et XIII aultres.... On sait que ces prparatifs du roi de France prcdrent la bataille d'Azin court (26 octobre 1415). 1641.)Nous pensons que le personnage que nous voyons, ici, faire alliance avec le Duc Jean de Montfort, aprs avoir t, sans doute, du parti de Charles de Blois, comme son cousin Messire Geoffroy le Nepvou, seigneur de Crapado, est le fils de Thomas le Nepvou, chevalier, et le petit-fils d'Olivier, ayant reu le mme prnom que son grand-pre suivant un usage alors assez rpandu. ) pour mynu et detaille oultre tient vintz ungn journal terre qui fut a ugn nomme Pierre Piron et vinctz jours a ugn ho fauches de pre.

Le p est souvent omis et, dans le mme document, nous avons trouv le nom du mme personnage crit, successivement, Nepuou et Neuou. Ces permutations de lettres sont frquentes en breton, o, d'ailleurs, Hep et Nep sont synonymes. Notons mme que le sceau d'Henry d'Avaugour, en 1229, porte un cu de gueules au chef d'argent. En 1415, nous voyons un Dolo, Pierre, couvrir deux de ces billettes par un lambel (T. Crapado et la Coste , crivent Geslin de Bour gogne et A. Ces chartes contiennent les noms d'un grand nombre de chevaliers et d'cuyers bretons, ayant pris part la croisade de Saint-Louis avec Pierre de Dreux, dit Mauclerc, duc de Bretagne, qui, en avril 1249, se trouvaient auprs de Nymocium (Limisso), dans l'le de Chypre. Notons que dans la vieille ville, prs de la cathdrale, se voyait autrefois, l'angle des rues Saint-Gilles et des Trois Frres Merlin, une maison des Barillots qui s'levait en face de l'ancien htel Rohan. comparu entre Jean le Voyer fourrier du Roy et un nomm de la Hazaye. mois de rapporter un liure et cahier pour les parouessiens de la d.

Nous aurons soin de respecter toujours, exactement, le texte des citations reproduites, mme lorsqu'il s'agira de traductions dont les auteurs auront cru devoir crire Nepveu ou Neveu, pour Nepvou, comme on le trouve frquemment dans dom Morice et dom Lobineau, mais le nom vritable est Nepvou, ou Nevou, et son orthographe spciale s'est transmise fidlement, dans les registres paroissiaux et les actes de l'tat civil, jusqu' nos jours. Hepwou peut donc s'tre transform en Nepwou puis Nevou qui, peut-tre, se prononaient de la mme faon, sans avoir originairement la signification de neveu (Nis en breton), mais, plutt, un sens analogue sans peur . 673.)On sait que les sires de Quintin taient issus de Geoffroy Boterel, frre pun de Henry de Penthivre qui prit le nom d'Avaugour aprs la confiscation du comt de Penthivre par Pierre de Dreux, dit Mauclerc, duc de Bretagne. de Barthelemy dans un ouvrage qui fait autorit (Anciens vchs de Bretagne, T. 122.)Le vieux manoir de Crapado tait situ un kilomtre, environ, au Nord du bourg de Plaintel et non loin des Croix-Dolo (Oge, Dictionnaire de Bretagne), qui semblent indiquer une ancienne spulture de cette maison. Croquis des environs de Saint-Brieuc, au XVe sicle.)Nous sommes ainsi conduits considrer l'assertion d'Augustin du Paz comme inexacte, en ce sens que la terre de Crapado semble, en ralit, sortie en parage de la Vicomte de Plaintel qui, vrai dire, tait trs ancienne et faisait partie du Kintin fodal. Ce sont des chartes de nolis du navire La Pnitence de Dieu, command par Herv, marinier de Nantes, auquel les seigneurs bretons, en s'associant gnra lement par groupes de quatre, donnent mandat d'assurer leur passage de l'le de Chypre Damiette. X.) Ce document concerne les droits d' applacement pays en deniers oboles au sire de Quintin, pour l'anne 4404, par les habitants de la ville de Quintin. Quelle maison est en sequestre pour lequel rgir est commis Maistre Jehan le Nepuou allou de Lamballe. parouesse collationer par fabricquers et aultres bons personnaiges qui par les d.

(T., sur cette question, de Courson de la Villeneuve. Hurupel est, peut-tre, le Plessis-Herupet, terre situe dans la paroisse de Plaintel. sur parchemin.)Nous voyons ainsi Eon le Nepvou agrandir ses domaines. L'cu de gueules, charg de billettes et surmont d'un chef, est, proprement parler, celui d'un Dolo, snchal de Quintin. D'aprs les quartiers de noblesse d'Isabeau Moysan et de Jacquette de la Hermot qui, en ce qui le concerne, peuvent tre considrs comme exacts, Sylvestre le Nepvou, seigneur de Crapado, pousa 1 Jacqueline du Bournay dont Jeanne le Nepvou, femme d'Alain Moysan Chevalier, sr de la Ville-Moysan et du Vieux-Plessis, 2 Marguerite le Josson fille de Guillaume, cuyer, sr de la Couldraye, dont : Alain, qui suit. - Au moment des ratifications du trait de Gurande, qui fut conclu, comme on le sait, entre le roi de France Charles VI et le Duc de Bretagne Jean IV, le Duc accorda des lettres de rmission quelques-uns de ceux qui avaient pris le parti du roi. Le compte de Guillaume Nouette porte encore, un peu plus loin ; Item, se charge de la ferme du passage de Saint-Turian aferm Jouhan Tienadou pour un an feni la dicte feste de Saint George, au dit an, la somme de trente soubz monnaie dont la tierce partie appartenant Monsr Alin Lenepveu1422. Arthur, comte de Richemont, fils du Duc de Bretagne, fut trouv sur le champ de bataille, couvert de blessures, et fait prisonnier. Notes manuscrites.)Les la Lande, dont il est ici question, seigneurs du dit lieu, de la Sauldraye, de Saint-Bihy et de Launay-Balin. 22321.) Il mourut, en 1546, sans alliance, et eut pour hritire sa soeur ane, Jeanne, qui avait pous Jean Anger, de la maison de Loheac, fils pun de Jean et de Mahaud de Maill. Il est dj, sans doute, seigneur de Crenan, ce qui le classe parmi les plus considrables du pas. - Nous trouvons, la date du 22 juin 4378, un ce accord entre l'vque de Saint-Brieuc et Olivier de Crenan, par lequel ce dernier s'engage payer ce quatre jutes de froment de rente sur le moulin de Mauvoisin . Goures.)Il est intressant de constater que Jehan Goures, Guillaume du Rufflay et Jehan le Nepvou faisaient, tous les trois, partie de la compagnie de Messire Tanguy du Chaste], prevost de Paris, alli lui-mme la maison de Quelen. En 1476, Herv Goures fit donation de la terre de la Croez-Cholen Franois de Quelen, frre de Ren, son neveu. Item enuiron troyes journels qui est une terre de Rostreguen.

- Authenticit des chartes des Croisades.) Aucun Dolo ne figure dans les chartes des Croisades, mais nous y relevons Eudo dou Cren , que Potier de Courcy traduit Eudes de Crenan . Notes sur la famille Dolo.)Bien qu'ici Nevou ne soit pas traduit, remarquons que Prigent de la Roche-Jagu, Raoul de la Moussaye, Guillaume Goyon et Geoffroy de Montbour cher, qui figurent dans cet acte, sont galement cits, dans les chartes de Limisso, parmi les compagnons d'armes de Rollandus Nepotis , dont il semble bien ainsi qu'Olivier, dit ailleurs, comme nous le verrons, Olivier Nepotis , soit le successeur. Pices justificatives N 5.)Nous donnons, l'appendice, un fac simile et une traduction complte de cet acte, trs important, qui nous montre, ds cette poque, les premiers le Nepvou en relations d'intrt avec le seigneur de Crenan et nous permet de conjecturer leurs alliances. En 1311, elle dpend de la Vicomte, dont le snchal intervient pour toucher les droits de seigneurie. Il a hrit de son frre an et est seigneur de Crapado et de terres qui sont les biens de la ligne maternelle, dans la seigneurie de Crenan, et qu'il baillera, sans doute, en par tage, Thomas, son frre pun.1349. et sept croz sur la leve de ses baux du dit terroer le lundi aprs la feste de St Thurian, l'an mil trois cent quarante neuff. Il n'a pas toujours prsent, toutefois, les dispositions actuelles ; le nombre des billettes a vari, ainsi, peut tre, que la couleur du champ. 1649.)Remarquons, dans ce document, les noms des deux chevaliers qui, avec Geoffroy le Nepvou, accompagnent Henri de Pldran. Jacqueline du Bournay nous parat appartenir la famille du Bourn ou du Bourne, d'origine anglaise, dont une branche, fixe en Bretagne, et allie aux Rohan, du Perrier, etc., portait d'argent au chef d'azur charg de 3 mcles d'or. Voir pices justificatives, n 8.)Les Moysan, seigneurs de la Ville-Moysan et du Vieux-Plessis, portaient d'hermines 3 bandes ondes de gueules. L'une de ces lettres contient le nom de Salemon le Nepvou, cit avec Guion le Snchal, Herv Goyon et d'autres. Le contingent breton qui l'accompagnait, et qui comprenait la fleur de la noblesse du pays, y fut dcim. dans la paroisse de Pllo, de Kerlohou et de Creheren, dans la paroisse de Plouvara, portaient d'argent au chef endench de gueules. La Rivire.) Cette mention est errone et il faut lire grand-pre et grand'mre . Ren Anger, seigneur de Crapado, de la Chauvelire et autres lieux, pousa Louise de Scepeaux dont issut Claude Anger, baron de Crapado, qui, comme gouverneur de Rennes, joua un rle important sous la Ligue. 127.)Cette fin tragique ne fut certainement pas trangre l'oubli qui s'est fait, depuis, sur les premiers seigneurs de Crapado. de Courcy.)Aprs cette poque, on trouve souvent le nom de Crenan employ seul et quelques auteurs ont voulu y voir la survivance d'une branche cadette de la maison de Crenan qu'il est difficile de distinguer des le Nepvou. L'absence de documents nous empche de prciser l'alliance conclue par Olivier le Nepvou. Item ugn aplatzement de meson quelle est alle en decadance qui fut Oliuier Cadoret, Item une aultre meson que tient de Salmon Hidoux ensemble o le jardin qui fut Guillaume Berthelot et ne paye rien pour cause qu'est noble personne de ses ligne et ramaige, et est ce que dposent par leurs sermentz.

On trouve, en effet, dans le cartulaire de l'abbaye de Landevenec, une charte ancienne et fort curieuse, de l'an 954, qui est une donation faite l'glise Sanctus du monastre de Saint Uuingualoe par Hepuuou, fils Riualen et Ruantrec , clerc issu de souche royale, en prsence de Uurmaelon, comte de Cornouailles, Huaruuethen, vque de Saint-Gorentin, Uruot, abb de Saint Tugdual, etc. Dans les documents les plus anciens qui nous soient connus, le nom est crit Neuou et les sceaux du XIVe sicle portent, invariablement NEVOV . Si l'on s'en tient, toutefois, l'origine celtique du surnom, il semble prf rable d'admettre qu'ils acquirent cette seigneurie la suite d'une alliance, que nous ignorons, et qu'ils reprirent les armes des Dolo. On a contest l'authenticit des chartes de la collection Courtois en objec tant, parmi d'autres raisons, que la proportion des familles encore existantes qui s'y trouvent indiques est beaucoup trop grande. des Pour expliquer le sceau d'Alain le Nepvou, on peut faire remarquer qu' cette date la seigneurie de Crapado tait entre les mains de son pre, sinon de son oncle Messire Geoffroy le Nepvou, et que d'autre part, celle de Crenan tait possde par Olivier le Nepvou (V. Alain le Nepvou faisait usage d'un sceau personnel et n'avait encore, vrai semblablement, reu comme apanage que des terres voisines de Saint-Brieuc qui ne dpendaient pas de la Vicomte de Plaintel, dont nous savons que l'cu billet tait le blason. 4, carton 515) nous indique que les armes des Nepuouz de Crapadou et Crenan portent une bande onde 2 estoiles . - Etudes historiques sur l'organisation de la Seigneurie de Quintin. Nous en reparlerons propos des Seigneurs de Crenan (F. La plupart des seigneurs dont les terres avoisinaient une ville ou un bourg fortifi possdaient, galement, l'abri de ses remparts, un htel, ou maison de refuge, destin recevoir leur famille et leurs trsors, en cas de guerre. Mandements de Jean V de 1422, N 1522) et la signature le Nevou se retrouve le 42 novembre de la mme anne (mme source, N 1538). n 18.) Elle parle, dans son testament, de Herv Goures, son fils, de Herv de Quelen, sire de Saint-Bihy, et de Raoullet le Nepvou, son frre.1430. La maison et metayrie noble de la Villeginguellin la Ville Raoul appt la d. - La maison et metairie noble de la Villedor Beaumanoir appt Moricette de Penmarch femme de Robert Eder sieur de Beaumanoir nobles gens.... paroues siens contributifs auront est chouesis et jurez au prone de la grant messe du d.parouesse sur le livre mis. lieu par leurs sermentz au faict du rapport des noms des nobles personnaiges de la d.

Dans les chartes latines du XIIIe sicle, l'poque o l'on cessa de parler breton dans les Ctes-du-Nord, ce nom est traduit, quelquefois, par Nepolis (fils de neveu). En ce qui concerne la seigneurie de Crenan, nous lisons aussi que Crenan fut, d'abord, tenu par des Dolo, qui s'y trouvaient du XIIIe au XVe sicle, puis par des Perrien . Sans prendre parti dans la question, constatons nanmoins que l'opinion couramment admise, aujourd'hui, est que beaucoup de ces chartes sont authentiques, mais que celles-ci ont servi de modle d'autres, qui sont fausses. Rennes, 1619.)Les snchaux fes, ou fods, prenaient les armes de leur seigneur de la mme faon que les puns de sa maison, c'est--dire avec quelque changement, soit en intervertissant l'ordre des couleurs soit en y ajoutant quelques figures. n 8.)Cette famille portait de gueules 3 pes d'argent en pal, la pointe en bas. Elle possdait les seigneuries de Launay, du Vaurouel, du Quengo, de la Motte, de Kergot, de la Ville-Gicquel, etc. NEVOV (scel Alain le Nevou) append une promesse de tenir le trait de Guerande date de Saint-Brieuc 29 avril 4384. Un fragment d'une ancienne gnalogie de Quelen (Archives des Ctes-du-Nord. Cette mention, dont l'origine est, peut-tre, le sceau d'Alain le Nepvou, ou qui, peut-tre, vise d'anciennes armoiries de la famille, nous fournit, dans les deux cas, une nouvelle preuve de l'identit d'Alain le Nepvou. Ils payaient un droit d'emplacement, pour ces maisons, au seigneur du dit lieu. Alain le Nepvou, chevalier, seigneur de Crapado, pousa Nicole de Kaerrauis, fille de Olivier de Kaerrauis, seigneur du Coudray, et de Claude d Kercabin (V. De cette alliance sont issus : Nous retrouvons, en effet, le nom de Sylvestre en 1413, dans le document qu'on va lire, et il est impossible de ne pas considrer ce personnage, auquel nous ne connaissons aucune alliance, comme le petit-fils de Sylvestre, premier du nom.6. 259.)Aliette le Nepvou testa, en 1467, au manoir de la Croix-Cholin. - " Minu fourni le 24 avril 1430 par Jehan le Neuou, au nom de ce Marguerite Arodes, sa femme, pour le rachat de Guillaume Arodes, son pre... parouesse francs et exempts de fouaige et aussy des maniours domaines mytayries et mesons nobles de la d.

- En 4425 ce Raoullet le Nevou accompagne le duc Amiens dans le voyage qu'il entreprend " vers les ducs de Bedfort et de Bourgogne , et est charg, par lui, de payer les gages des seigneurs et officiers qui font partie de sa suite. Ce prlat crut que les voies de la douceur seraient plus propices rtablir la paix et faire cesser les hostilits qui dsolaient sa ville piscopale. - Pierre le Mintier filz de Franois et Jeanne le Seneschal sa femme possde la Villegl cause d'elle.p. - Eon Berthelot Sr de Caudan tient la maison et metayrie de la Houssaye.